Moha en France: S2E6 Home Sweet Home

Du 12 au 29 mars, Moha-Albert a pu profiter d’un retour au pays; les préparatifs ont été nombreux pour le programme de ce court séjour.

D’abord, 4 jours à Dakar pour retrouver ceux auxquels il pense chaque jour depuis son arrivée en France: son fils Souleymane (2 ans 4 mois, et 9 mois seulement quand Papa est parti) et sa femme Ramata. L’occasion aussi de retrouver avec moi les étudiants restés fidèles au projet d1pierre10coups.

 

Ensuite, 10 petits jours au Fouta où les visites au village de Ramata ou de la maman de Mohamadou sont incontournables. Il faudra chaque fois tenir compte des déplacements difficiles et faire admettre à tous que les jours sont comptés…

 

Lire le reste de cet article « Moha en France: S2E6 Home Sweet Home »

Moha en France: fin des cours & début de stage

La saison 2 de « Moha en France » se terminera bientôt.

Après un nouvel épisode bruxellois et la fin du 1er semestre clôturé avec une note de 13,2 (détails plus bas), Albert a terminé les cours, labos et travaux pratiques de son Master en Physique expérimentale & Énergies renouvelables. Les derniers examens ont eu lieu fin février et seuls quelques résultats pour le 2e semestre sont encore attendus.

Depuis début avril, un nouvel épisode a commencé: le stage de fin de Master.

En avril, ne te découvre pas d’un fil !

Après le    l’an dernier, retour à Bruxelles où Albert effectue un stage au Solid State Battery Lab du groupe à Neder-over-Hembeek.

Le sujet et le contexte du stage de recherche présente des similitudes avec son travail de synthèse des liposomes GUV’s au MRC.

 

Entre fin des cours et début de stage, 2 bonnes semaines étaient ouvertes pour retrouver femme et fils bien-aimés et lors d’un court retour au Sénégal.

A suivre dans le prochain post.

Moha en France saison 2 épisode 1

Après une saison 1 pleine de rebondissements et sa fin en happy end, la saison 2 débute avec son 1er épisode:  Rentrée en présenciel.
L’acteur principal Moha-Albert a eu ce commentaire: « Les gens vont adorer ! »

Résumé de la saison 1:  Débarqué à Paris en 2e vague covid-19, et après un marathon administratif (S1E1), Moha-Albert découvre heureusement en présenciel l’enseignement français, logé entre les murs trop rapprochés d’une chambre d’étudiant de Cergy-Pontoise, mais aussi en distanciel depuis un appartement cossu du quartier latin de Paris (S1E2).
Il doit réussir. Le premier test est préparé dans un décor de prestige: le Lubéron provençal ! (S1E3) Les résultats sont encourageants mais révèlent aussi des faiblesses qu’il devra travailler encore et encore. Une première délivrance arrive avec les examens finaux d’avril réussis sans catastrophe.
La série se déplace alors à Bruxelles pour un épisode essentiel: « Stage en laboratoire » (S1E4). La fin particulièrement réussie de l’épisode termine l’année en beauté avec les encouragements des enseignants.
Les derniers épisodes annoncent déjà la saison 2: vaccination, préparation d’un prochain stage longue durée, renouvellements administratifs, cours d’Anglais… Tout ça combiné avec la fréquentation de salons bruxellois où il multiplie les rencontres intéressantes
.

Ce résumé de la série Moha en France se veut léger, mais ne nous y trompons pas: la saison 2 sera aussi difficile que la première pour Moha-Albert, sur qui pèse l’éloignement des siens.

Mais Albert est confiant et plutôt bien préparé. Signe de son optimisme et de son implication, il s’est porté volontaire comme délégué des 16 étudiants du Master 2 lors de la pré-rentrée.

Moha en France J+247

Depuis janvier, Moha a rejoint Cergy pour la session d’examens du 1er semestre,

qu’il a terminé avec la moyenne très honorable de 12,1.

 

Les cours du second semestre ont suivi, avec une semaine d’interruption studieusement passée à Paris en février.

Fin des cours début avril, avec une semaine de révision (encore dans nos appartements parisiens !) et une dernière semaine d’examens. Résultats encore attendus.

 

Moha est maintenant à Bruxelles, où il a commencé un stage de 2 mois prévu dans le cursus de son Master 1.

Le stage a lieu au MRC (Centre de Recherche en Micro-gravité) de l’Université Libre de Bruxelles. Albert assiste le travail d’un doctorant en Biologie et fabriquera des liposomes avec et sans intégration de nano-particules pour en étudier les propriétés.

Apprendre…

Barmathial manque de compétences. Pourtant, peu de jeunes (ou moins jeunes, d’ailleurs !) suivent une formation.

Alors, quand Mamadou Samba Sarr suit une filière intéressante pour lui et qu’il nous le montre, on l’encourage et on se réjouit !


Centre de Formation Professionnelle de Waoundé – Filière « Ouvrier métallique ».

And the winners are…

Au Sénégal comme ailleurs, l’année scolaire 2019-20 a été bousculée par le COVID.
Les épreuves du bac ont pourtant eu lieu en juillet avec 11 candidats.

Félicitations à Kadia, Kadidia, Idrissa, Idy, Saydou, Hamidou et Souleyman !

7 nouveaux bacheliers qui, avec Adama, Moha, Houleye, Alassane, Alousseyni, Demba, Ifra, Kadia, Samba, Mouhamadou et Rougui, font partie des 18 bachelières et bacheliers que compte aujourd’hui Barmathial.


(photos prises pour l’occasion )

Saydou, Idrissa, Hamidou et Idy Yaya se sont impliqués activement dans le partenariat qui leur est proposé. Ils continueront à bénéficier d’un soutien mérité dans leur parcours à venir après le bac.

Hamidou fera une Licence d’Historien à l’université de Ziguinchor (bien accueilli là-bas dans la famille Coly comme son prédécesseur Ifra Sall).
Saydou et Idrissa étudieront à l’UCAD de Dakar, le premier en Anglais, le second en suivant les traces de son frère Alousseyni en Biologie.

Idy Yaya attend encore son orientation (processus national d’admission au supérieur).