A propos des études de Khadja en Europe

Le projet d1pierre10coups ne veut pas encourager l’émigration; il vise au contraire à créer et soutenir des forces locales.

Moha-Albert, 1er bachelier qui a ensuite réussi toutes ses années universitaires à Dakar (licence et master) méritait un 2e master de Physique en Europe, pour lui assurer un avenir qui symbolisera aux yeux de tous la réussite que les études peuvent apporter aux bons élèves les plus déterminés.

La cause féminine

Après 17 ans, d1pierre10coups a obtenu quelques résultats durables au niveau des garçons par l’émergence de jeunes adultes instruits et conscients de leurs responsabilités, forces et faiblesses. Les filles sont par contre restées en retrait, comme non concernées. Une des raisons (parmi bien d’autres) est qu’elles ne se projettent que dans le mariage et la maternité.

Elève brillante, Khadja espère depuis longtemps faire des études supérieures. Or, une Licence (Bachelor) au Sénégal est presque impossible pour une fille d’origine villageoise et modeste.

En effet, pour la «protéger» à son arrivée en ville, une jeune fille sera logée chez un parent, souvent à 2h de l’université et dans une maison où elle cohabitera difficilement avec d’autres filles non-étudiantes.

Cela sans parler d’argent et des conditions matérielles, difficiles pour tous mais qui rendent les filles plus vulnérables dans la débrouille au quotidien.

Khadja est la petite sœur de Moha-Albert. Dans leur large fratrie, ils sont très proches. Fort de son parcours et de nos réflexions sur les questions féminines, c’est donc Mohamadou qui prend la responsabilité morale du séjour de Khadja en Europe. Cela permettra de la préserver d’un entourage prévenant, mais trop ignorant des exigences des études supérieures. Autre point favorable au cas de Khadja, son fiancé est impliqué dans d1pierre10coups et a formellement exprimé son soutien pour cette aventure universitaire.

Les frais d’études de Khadja ne seront PAS prélevés sur les dons au projet qui restent destinés à être utilisés au Sénégal. Ces frais sont à ma charge. Néanmoins, Khadja représentant un enjeu pour la cause féminine, je ferai éventuellement appel à des dons «féministes»  !

Il se peut que l’aide à Khadja sera mal interprétée au village. Beaucoup y verront un favoritisme pour la sœur de Mohamadou, sans même considérer ses résultats scolaires. Le phénomène est connu: les villageois ne regardent que leurs difficultés individuelles immédiates et -consciemment ou inconsciemment- vont à l’encontre des initiatives qui leur profiteront pourtant à moyen terme.

«A moyen terme»: une notion hélas inaccessible à la grande majorité du village. C’est ainsi: il faut être indulgent et comprendre leurs raisons liées aux besoins immédiats et au manque d’information.

L’avenir dira si le parcours de Khadja pourra ouvrir la porte à de nouvelles ambitions pour les femmes en général et si Khadja pourra et voudra mieux les représenter au sein des affaires du village.

Un commentaire sur “A propos des études de Khadja en Europe”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.