Quelques brèves…

Départ imminent Cette fin 2013 sera à nouveau sénégalaise pour moi, avec un programme principalement axé sur Barmathial.

‘Mohamadou-le-bachelier’ a été orienté vers la Chimie/Physique à l’UCAD (Université Cheikh Anta Diop) de Dakar où il s’est rendu pour les formalités d’inscription.
Les cours pourraient donc commencer pour lui en 2014.
Ces dernières semaines, Mohamadou a été désigné pour participer à une formation sur le recensement.

Le mail annuel d’appel de fonds a été envoyé début octobre à bon nombre d’entre vous. Ce 8 décembre, 15 virements pour un total de 1515 € y ont répondu. MERCI aux âmes (et poches) généreuses.
Mais ce résultat est encore en-dessous des besoins pour assurer la bonne évolution de notre accompagnement des étudiants.
Donc: d1pierre10coups IBAN BE18 3770 1473 7165 – BIC BBRUBEBB

Rentrée à l’école primaire un peu bousculée:
2 instits ont été mutés; on croise les doigts pour leur remplacement. Une lettre rappelant le soutien apporté à l’école primaire ces dernières années a été envoyée à l’inspection scolaire.
les parents ont envoyé une demande d’aide pour les dépenses de début d’année en suite à de trop faibles récoltes. Exceptionnellement, 140000 CFA (215 €) ont été envoyés (soit 2 bics & cahiers/élève) pour répondre à cette demande hors-budget.
discussions ‘tendues’ sur l’utilisation de l’argent envoyé en juin pour des travaux à l’école; les leçons utiles seront tirées de cette situation quand je serai au village. L’occasion d’établir de nouvelles manières de travailler ensemble avec l’implication accrue des lycéens de l’AJEUB.

AROLLN  Nouvelle encourageante ! Un groupe d’élèves de l’Athénée Royal d’Ottignies L-L-N désireux de s’investir au profit d’un projet de solidarité Nord-Sud a choisi comme projet bénéficiaire l’appui à la scolarité à Barmathial. Leur soutien est particulièrement bienvenu. Merci déjà et bravo à eux.

mSC06999

Rentrée 2013-2014 des élèves de Barmathial

Ca y est… La liste des élèves pour cette année est finalisée et l’argent des bourses a été envoyé, ainsi que les instructions de distribution.

Résultats année écoulée

76 élèves étaient soutenus l’an dernier dont 19 lycéens et 1 en formation professionnelle.

43 élèves ont réussi leur année et continuent en année supérieure, soit un taux de réussite de 57 %.

Parmi les autres, 15 redoublent, 17 ont abandonné (14 filles – 3 garçons) et 1 élève est sorti de la liste pour année ratée 2x de suite.

Au lycée, LE résultat est bien sûr le premier Bac obtenu par Mohamadou. Globalement, 12 lycéens sur 19 ont réussi l’année (63%), mais on observe hélas 3 abandons féminins en 2de.

Rentrée 2013-2014

70 élèves seront soutenus cette année (43 filles et 27 garçons) contre 76 pour l’année passée.

Cette baisse du nombre d’élèves est due principalement:

– au nombre de nouveaux entrants en 6e
Sur 19 CM2, 12 ont été admis au collège: une proportion plus raisonnable que les 18 admis sur 19 CM2 de l’an dernier, dont 6 n’ont d’ailleurs pas terminé leur première année de collège et abandonnent

– au nombre record de 17 abandons, filles pour la plupart (14)…
Tout en regrettant l’abandon de lycéennes suite au mariage ou à la maternité, les ‘profils’ des élèves plus jeunes ne poursuivant pas montrent que ces élèves n’étaient peut-être pas les plus motivé(e)s pour les études.

Bourses

Depuis 2 ans, les règles d’attribution des bourses évoluent pour encourager le travail et récompenser la réussite.

Ainsi désormais, une partie des bourses ne sera distribuée qu’après les examens de fin d’année, en fonction du résultat obtenu.

Brocantes 2013: records battus

La période estivale se prête aux brocantes. Depuis quelques années, j’utilise cette opportunité de faire un peu d’argent pour compléter votre précieux soutien à nos projets sénégalais (cfr 2010, 2011 et 2012).

Cette saison a été un succès, avec 2 records:

record #1 :    12 brocantes
Ce nombre record de participations a bien sûr exigé beaucoup de mobilisation personnelle pour toute la logistique mais a surtout permis d’atteindre un autre résultat:

record #2 :  738 €  de recette pour le compte ‘d1pierre10coups’ (contre 270 € en 2012 et 495 € en 2011)

Ce montant a pu être atteint grâce au renouvellement du stock de marchandise; un merci tout particulier à Roger Surkyn et la famille Castelain-Amory pour leurs dons.

Entre les caprices de la météo, les réservations d’emplacement parfois difficiles et le stock d’objets à vendre qui a à nouveau beaucoup fondu, il sera sans doute difficile à l’avenir de reproduire les résultats de cette année.

mSC00943
Faites-moi signe si vous avez des caves, armoires ou greniers à vider… (pierax@hotmail.com)

Un Bac à Barmacce !!

Ça y est ! Pour la toute première fois, un enfant de Barmathial ayant suivi l’école primaire au village et terminé le cycle secondaire complet a obtenu le baccalauréat !

rbarmathial (182)Mohamadou Amadou Sarr a obtenu la note de 10,58/20.

Mohamadou est ambitieux et veut poursuivre à l’université. Il a ainsi entamé l’ « orientation », nom donné au Sénégal au processus d’admission à l’université. A ce stade, il a exprimé 3 choix de préférences pour ses études futures:

– médecine
– économie & gestion
– mathématique/informatique

Pour lui, pour tous les autres étudiants, pour le village tout entier, le chemin sera encore long avant que l’éducation scolaire permette d’améliorer concrètement les conditions de vie au quotidien. Mais, après les premiers BFEM obtenus en 2009, ce premier baccalauréat est symboliquement une étape importante.

Félicitations, Mohamadou !

A suivre bientôt, le bilan de tous les résultats de cette année scolaire et les perspectives pour la rentrée d’octobre 2013.

Retour de Bibione…

Ouf ! Retour du nord de l’Italie après une semaine d’organisation du tournoi d’Ultimate-Frisbee de Bibione.

Travail intense mais sympa qui -pour la 3ème année consécutive- fera rentrer un bon 1500 € sur le 377-0147371-65 grâce à la complicité de Paul (suivre ce lien pour plus de détails).

L’apport de Bibione représente un tiers environ du financement des projets ‘d1pierre10coups’.bibionedisc2013b

Fin de la fournaise foutankaise

Nous voilà revenus près de Dakar pour un peu de récupération et -pour moi- de travail de compilation de notes et de bilan du séjour.

Et la chaleur nous manque déjà !! Car le temps est ici venteux et frais, sinon froid. Et puis une autre chaleur nous manque, car après les moments intenses (difficiles aussi souvent) vécus à Barmathial, il y a un peu de nostalgie.

L’AJEUB (association des étudiants) organisait ces 3 et 4 avril deux jours de concert des Gomou Walalde, un groupe de femmes de la région. Impossible pour nous d’y assister car cela retardait exagérément notre départ après plus de 2 semaines à Barmathial.

Mais leur organisation a été un succès et le public était au rendez-vous selon les nouvelles reçues aujourd’hui.

Photos, détails à suivre…
Pensez aux COUPS de pouce:
IBAN  BE18 3770 1473 7165 – BIC BBRUBEBB

Le vrai travail se fait maintenant…

Les étudiants sont rentrés au village. Presque tous. Il reste encore très difficile de réunir tout le monde, malgré mes insistances.
Concernant la scolarité, on peut objectivement se montrer optimiste: les plus âgé(e)s sont enthousiastes et déterminé(e)s; les résultats des plus jeunes s’améliorent, grâce à la voie ouverte par leurs aînés et à leur préparation par l’école primaire de Barmathial, re-dynamisée par la nouvelle équipe pédagogique passée de 3 à 5 enseignants depuis 3 ans.
barmathial (99) barmathial (174)

Evidemment, les problèmes subsistent dans un environnement matériel toujours très difficile à tous niveaux.

La scolarité des filles reste une question sensible: les mariages précoces -qui entraînent trop souvent un abandon des études- sont voulus par les villageois comme une protection contre les ‘dangers’ de la vie loin du village.

Mais l’intérêt pour l’école et les études grandit petit à petit, gagnant lentement du terrain sur le sentiment d’inutilité encore largement répandu. L’école ne fait pas encore manger les parents…

Et c’est là que se situe le ‘vrai’ travail: saluer et rencontrer le plus de villageois possible, discuter, répéter encore et encore, inlassablement, les messages:

– l’école doit ramener au village des personnes capables de rendre des services à tous les villageois (gestion forage/château d’eau, représentation auprès des autorités ou des programmes de développement,…)

– objectif aujourd’hui: faire la PREUVE que même des enfants du petit village de Barmathial, Toucouleurs Ciuballo, peuvent faire un parcours complet jusqu’au BAC (les 4 premiers candidats cette année).

– bientôt: les meilleurs resteront encouragés pour le lycée mais il faudra soutenir les formations professionnelles (le parcours jusqu’ici exemplaire d’Ibrahima au CFPO est déjà bien reconnu).
barmathial (108)

Côté AJEUB, le travail de sensibilisation et d’expériences d’organisation reste difficile. La bonne volonté est là, sans aucun doute (j’en raconterai quelques preuves dans des posts futurs), mais le carcan des habitudes d’ici reste extrêmement lourd, fermé. Se donner un programme est un défi, une offense au cours des choses, sur qui seul Allah a le contrôle…

Mode d’emploi toubab pratique du Fouta…

… appris bien malgré moi !Jo

1. ne pas sortir entre 11 et 17h (c’est tout simplement impossible par 40°).

2. avoir une bouteille d’eau et une lampe de poche la nuit (histoire d’éviter de se cogner, c’est fou ce qu’il y a d’obstacle quand on n’est pas dans « son » monde).

3. toujours regarder où on met les pieds et ranger ! (ça évite le bond de surprise parce qu’on marche sur la queue d’un lézard ou de trouver un crapaud dans un paquet de biscuit).

4. toujours accompagner de riz ce qu’on mange, ça amortit !
Il y a quelques jours, des membres du quartier de Sinthian arrivent dans notre case; après les salutations d’usage (bada, bada tempere, modu, modu modu, etc.), ils m’annoncent qu’ils se sont cotisés et nous offrent une biquette !!

barmathial (41)barmathial (42)barmathial (44)
La « pauvre bête » nous est servie au repas du soir. La viande est délicieuse … mais sans riz !

Erreur fatale : vers 3 heures du matin je me réveille avec l’estomac bruyant.
Et c’est comme ça que j’ai passé la nuit sur le pot ! (J’exagère un peu).
Au retour de mon « périple », je lève les yeux, le ciel est dégagé et magnifique.
barmathial (31)

La journée du lendemain bien que difficile se finit par une ballade et baignade au fleuve.

barmathial (63)

Maintenant on touche du bois, tout va bien !