Barmathial: le point de la situation scolaire

Rentrée 2012-2013

L’année scolaire n’a débuté que début novembre, après la Tabaski. En cause l’indisponibilité de nombreux établissements suite aux inondations dans les grandes villes jusque mi-octobre.

Beaucoup de décisions d’admission en année supérieure ont été tenues en suspens jusqu’au moment de la rentrée;  1 mois après, il est enfin possible de faire le point.

Résultats

64 élèves étaient soutenus l’an dernier dont 11 lycéens et 1 en formation professionnelle.

40 élèves ont réussi leur année et continuent en année supérieure, soit un taux de réussite de 63 %.

Parmi les autres, 17 ont eu des résultats insuffisants, 5 ont abandonné (4 filles – 1 garçon) et 2 ont interrompu leurs études pour raison exceptionnelle.

Le lycée a un taux de réussite plus faible (6 élèves/11, soit 55%), mais aucun abandon et 4 élèves en terminale avec le bac en ligne de mire.

Soutien cette année

Ils étaient 19 à présenter en juin l’épreuve d’admission au collège et 18 sont entrés en 6e.  Avec ce nombre important d’entrées et compte tenu des abandons mais aussi d’une reprise après interruption pour maternité, le nombre d’élèves soutenus augmente de 64 l’an dernier à 77 cette année.

L’argent des bourses (montant final: 2.010.000 CFA soit 3.093 €) a été envoyé en septembre.

Le budget des cours de renforcement (lycée et 3ème) est de 590.000 CFA soit 954 €. L’argent vient d’être transféré pour un début de ce renforcement en janvier.

La priorité est maintenant la fourniture de manuels essentiels pour les terminales; ces manuels ne peuvent apparemment être acquis qu’à Dakar et c’est Jean-Collin, « l’ami sérère de Barmathial », qui devrait être notre intermédiaire pour ces achats.

Nouvelles règles pour l’an prochain

Afin de maintenir le budget global -en augmentation d’année en année- dans des limites compatibles avec nos possibilités de financement actuelles, le système d’aides sera modifié à partir de la rentrée 2013-2014.

Les changements auront pour but

1°) de contrôler l’augmentation du nombre total d’étudiants aidés;

2°) d’encourager l’obtention des meilleurs résultats possibles et de ne plus soutenir ceux ou celles n’ayant pas le niveau suffisant;

3°) de dissuader les abandons en cours d’année, après perception de la bourse (notamment liés au mariage des filles)

Ces changements seront discutés directement avec les personnes concernées au village lors de mon prochain séjour cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.