Albert: révisions, partiels, cours en ligne

Après 5 semaines de cours, les premiers examens partiels ont eu lieu la semaine dernière, après une semaine de révision passée en Provence pour changer d’horizon.


Albert a trouvé ses marques et prend manifestement goût aux cours et aux échanges avec les autres étudiants. La semaine de révision a été fructueuse. Si les résultats des partiels seront probablement encore faibles, la « remontada » est en cours. Il est déterminé, confiant et optimiste, à juste titre !

 

Avec les mesures de lutte contre la 2e vague de covid-19, les cours se donnent maintenant en distanciel sur internet. Heureusement, les travaux pratiques sont maintenus en présentiel et permettent d’entretenir le lien avec les autres étudiants.

 

 

Une nouvelle ligne droite de 6 semaines nous amènera aux révisions de fin d’année et aux examens de janvier.

Back to the future: Palais de la Découverte

C’était 2 jours avant le début des cours et après 3 semaines d’activation des connaissances et de préparation intense à un nouvel environnement d’études.

Visite au Palais de la Découverte !

Au programme: expos et conférences scientifiques avec expériences spectaculaires de vulgarisation. A la fin de cette longue journée, Moha traduit le sentiment que j’ai aussi:  « J’ai l’impression qu’on a tout mis ensemble. »

Lire le reste de cet article « Back to the future: Palais de la Découverte »

Moha à la Croix St-Sylvère à Cergy

Cette fois, Moha est sur les rails de son année universitaire à Cergy.

La saga du logement s’est achevée avec l’obtention d’une chambre universitaire: confort et cadre adaptés aux études, loyer très modéré (156 €), 20 minutes à pied ou 5 minutes à vélo de l’université, donc gain de temps et frais de transport réduits au minimum !

Les cours sont maintenant entrés dans le vif du sujet : Moha sent qu’il va devoir s’accrocher mais a toutes les raisons de penser que la réussite est possible.

Après 6 ans de physique trop théorique à Dakar, il goûte aux ‘joies’ des T.P. dans des labos fonctionnels ! (à l’image: labo sur les lasers)

Même si je pourrai encore l’aider un peu, les choses sont maintenant entre ses mains !

Des examens partiels s’annoncent déjà pour la semaine du 26 au 30 octobre et seront l’occasion d’un premier bilan au niveau des études.

Moha en France: J+14

Arrivé le 1er septembre pour commencer les cours le 21, Moha-Albert avait 2 priorités: les démarches administratives et un logement moins éloigné de son université qu’un irréaliste point de chute chez une parente.

Pour rappel, Albert prépare un master 1 en Physique expérimentale à l’université de Cergy (35 km au nord-ouest de Paris).

Le programme a donc été chargé, avec de nombreux déplacements et dans des conditions rendues difficiles par le covid. Mais les résultats sont là:

  • domiciliation officielle chez une cousine dans Paris pour le courrier
  • chambre partagée à Sartrouville à moins d’une heure de transport de l’université
  • compte bancaire étudiant ouvert
  • inscription à l’université confirmée par le paiement des droits
  • inscription à l’assurance maladie

Des infos sont aussi réunies pour un logement social universitaire (CROUS) et les aides sociales ou bourses, même si ces points restent à concrétiser.

Pour compléter ce programme, beaucoup de contacts d’amis étudiants sénégalais ou visites familiales, une vidéoconférence avec le département de Physique et une journée d’accueil des étudiants étrangers dans les jardins du château de Versailles…

 



Moha en France: J+7 déjà

Les 2 dernières semaines ont été intenses.

Avec la situation covid19 en permanente évolution et les procédures administratives à faire avant le début des cours le 21 septembre, une course s’est engagée dès le visa délivré le 24 août pour être au plus tôt sur le sol français:

  • billet d’avion
  • adieux à la famille venue du Fouta pour l’occasion
  • test covid pour échapper à la quarantaine.

 

 

 

 

7 jours seulement après son visa, à 22h, Moha-Albert montait dans un Airbus Brussels Airlines à destination de Paris via Bruxelles.

Depuis, en 1 semaine, beaucoup d’eau a encore coulé sous les ponts de la Seine… A suivre.