Ndiaffate: premier pas concret pour le projet « cyber »

Amies et amis de l’AJDN, préparez-vous à vous serrer les coudes pour que ce projet soit une réussite !

Après de (longs) préparatifs du matériel -avec l’aide d’Issa que je remercie-, Emile et moi avons porté les colis dans un entrepôt pour expédition par bateau vers Dakar.

Prochaine étape :  préparer et faire installer l’accès internet… et déterminer les coûts.

L’envoi du matériel coûte  210 € , ce qui paraît raisonnable. Réception à Dakar pendant le mois de mars par Jean-Emmanuel ou Jean-Collin. Pour la suite du programme, nous allons nous contacter pour en discuter.

J’ai pu réunir :

4 PC’s, souris, claviers, 2 écrans plats, 1 printer laser N&B (+ 2 toners d’encre pour ~10.000 pages), routeur-modem, câbles, 1 webcam, 3 haut-parleurs, 1 micro…

Manque: 1 scanner, 1 onduleur, des multiprises de qualité, 1 ou 2 webcams et casque-micros. A bon entendeur…

A bientôt donc.

Pour les réactions, c’est CLIC en bas.

et on va où, tu dis ? - quelque part au soleil, dans le Sud...
et on va où, tu dis ? - au soleil, quelque part dans le Sud...

10 Commentaires sur “Ndiaffate: premier pas concret pour le projet « cyber »”

  1. Vivement que tout cela soit en place ! Afin que nous puissions établir un contact plus facilement ! A très bientôt Valérie

  2. Enfin il sera maintenant possible de voir le monde depuis ndiaffate. ça fait du bien. Moi j’insisterai beaucoup sur l’entretien, il faut le mettre sur de bonnes mains et après tout sera super!!
    Vive le Pas international!!! Ndiaffatois faisons en bon usage!

  3. Formidable que le projet avance et se concrétise.Soyons tous unis derrière un seul objectif :le DÉVELOPPEMENT.J’en suis persuadé que le bonheur et la joie commence déjà à retentir dans le cœur des NDIAFFATOIS.
    MERCI ET AMOUR, PAIX, SANTÉ POUR TOUS.

  4. c est pas facil mais on sert les coudes et  » DINA BAKH »et Ndiaffate aura une fenetre à travers le monde…

  5. Mr PI c est que je préparais mes examens et c est presque fini PORTE TOI BIEN. CIAO

  6. à tt le monde je fais 1grand coucou.je m’adresse à tout ndiaffatois,chers freres et soeurs,des gens épris de bonnes volontés se cachent la tête pour nous aider à entrer dans le monde du numérique.svp faisons-en bon usage et resserrons nous lé mains pour que notre trés NDIAFFATE soit au rendez-vous des grandes villes.à pierre et à ts ceux ki ns aidé je dis merci infiniment

  7. Turpin Emile dit :
    18 avril 2010 à 19:23

    Chers Frères et sœurs de l’AJDN,

    C’est avec un grand plaisir que je me suis rendu à ce site pour y laisser mes petits commentaires.
    En se référant sur le document en ligne, tout semble évoluer dans la bonne direction pour la mise en place du cyber à N’diaffate. Le seul hic, c’est que la seule personne qui fait réellement bouger les choses reste Pierre avec ses quelques appuis à Partir de Bruxelles.
    Et vous, quel rôle aimeriez vous jouer dans la conception d’un tel projet? Qui en quelque sorte vous appartient dans sa globalité.
    J’ai posé cette question parce qu’il y a réellement des choses à faire, et pour réussir un projet de coopération il faut un investissement commun des deux côtés.
    les ordinateurs sont arrivés à Dakar, n’attendez surtout pas Pierre pour faire avancer les choses sur place. Car pour avoir un cyber fonctionnel, il faut un lieu, une connexion, de la gestion… etc Qui parmi vous s’est déjà informé sur la faisabilité de ces quelques points repris ci-dessus? Et si c’est le cas, est ce la personne a informé Pierre de ses démarches?
    Tout ça pour vous dire que dans ce schéma de communication et d’action il est temps que vous quittiez votre place de récepteur, pour devenir de véritables émetteurs en action.
    Retenez surtout que la meilleure façon de dire merci à Pierre, c’est de mettre tout en pratique à votre niveau pour la réalisation de ce projet « cyber ».
    Prenez des initiatives, allez voir les pc’s chez jean, informez vous auprès de la sonatel, tenez pierre au courant et rendez fonctionnel ce cyber dans les plus brefs délais.
    En attendant je vous encourage dans vos rôles de responsables et de membres de l’ajdn.

    N’diaffate thia kanam
    Votre frère
    Émile turpin

  8. Nous faisons tout pour que ça démarre mais c’est le réseau de la sonatel qui nous met les bâtons sous les roux.tous les éléments sont réunis sauf le réseau mais nous maitrisons la situation.
    Nous pensons maintenant à réaliser d’autres projets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.