Retraite à Toubab Dialaw

mSC04780Me voici tranquillement isolé au bord de l’océan pour faire le bilan des 3 dernières semaines à Barmathial et au Fouta.

Malgré les acquis indéniables de la scolarisation, faire avancer les choses pour en faire profiter le village reste difficile. La cause est simple: le manque global de moyens, la pauvreté.

Avant de tenter une analyse plus profonde, je vais dans les messages suivants partager quelques moments de ce séjour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.