10 Commentaires sur “Un message en provenance de Ndiaffate”

  1. salut j ai vu le blog pour la vie du site. aprés ton depart j ai vu 1 gar de ndiaffate qui sera aussi très ravi de faire sa participation. il est informaticien il s appelle Cheikh c est un ami a Modou il est a saint louis . EL SOBERANO

  2. tres original la video, en tt cas ca fait plaisir de vs voir en live j’esper que tt le monde se porte pour le mieux la ba et que tt c bein passer pour les travaux etc.. je vs souhaite beaucoup de courage et bonne continuation a bientot

  3. Merci Ernest, vos places sont encore dans nos coeurs, j’espère que le destin nous ramènera une nouvelle fois vers vous…

  4. Je suis de plus en plus content car je voie la concrétisation du projet de jour en jour et , je souhaite une réussite totale « NOTRE » projet pour que d’autres beaucoup plus ambitieux voient le jour.Toutes mes remerciements à tous ce qui ont contribué de loin ou de prés jusqu’à l’obtention des machines et qu’ils sachent que ndiaffatois et ndiaffatoises prennent acte de chaque geste.
    J’adresse mes vives salutations à :RACHID, PIERRE, VALÉRIE,MOUHAMED,VANESSA, FABIO,ELYSE, EMMELYNE…

  5. Turpin Emile dit :
    18 avril 2010 à 19:23

    Chers Frères et sœurs de l’AJDN,

    C’est avec un grand plaisir que je me suis rendu à ce site pour y laisser mes petits commentaires.
    En se référant sur le document en ligne, tout semble évoluer dans la bonne direction pour la mise en place du cyber à N’diaffate. Le seul hic, c’est que la seule personne qui fait réellement bouger les choses reste Pierre avec ses quelques appuis à Partir de Bruxelles.
    Et vous, quel rôle aimeriez vous jouer dans la conception d’un tel projet? Qui en quelque sorte vous appartient dans sa globalité.
    J’ai posé cette question parce qu’il y a réellement des choses à faire, et pour réussir un projet de coopération il faut un investissement commun des deux côtés.
    les ordinateurs sont arrivés à Dakar, n’attendez surtout pas Pierre pour faire avancer les choses sur place. Car pour avoir un cyber fonctionnel, il faut un lieu, une connexion, de la gestion… etc Qui parmi vous s’est déjà informé sur la faisabilité de ces quelques points repris ci-dessus? Et si c’est le cas, est ce la personne a informé Pierre de ses démarches?
    Tout ça pour vous dire que dans ce schéma de communication et d’action il est temps que vous quittiez votre place de récepteur, pour devenir de véritables émetteurs en action.
    Retenez surtout que la meilleure façon de dire merci à Pierre, c’est de mettre tout en pratique à votre niveau pour la réalisation de ce projet « cyber ».
    Prenez des initiatives, allez voir les pc’s chez jean, informez vous auprès de la sonatel, tenez pierre au courant et rendez fonctionnel ce cyber dans les plus brefs délais.
    En attendant je vous encourage dans vos rôles de responsables et de membres de l’ajdn.

    N’diaffate thia kanam
    Votre frère
    Émile turpin

  6. En tant qu’informaticien de profession, je serais très heureux de voir un Cyber fonctionnel a Ndiaffate. Vue sa position centre, Ndiaffate devait depuis, constituer le lieu phare du multimédia dans le département de Kaolack. Ndiaffate compte actuellement des milieux d’étudiants, d’élèves , de professeurs et des jeunes cadre dans la diaspora et même dans le territoire national.
    Comme des partenaires étrangers ont pris la décision de mettre en place une salle d’informatique voir même un Cyber; il nécessite une lourde tache avec idées pertinente pour développer cette activité futur.

    Voici mes conseils en tant que Technicien en réseau Informatique:

    Dans un premier tps, se procurer d’un modem Router Wifi (la technologie wireless au près d’une agence Sonatel la plus proche). Chercher un local sur la route nationale en bon État; de préférence non loin du lycee. Surtout ne pas se limiter sur l’internet. La population doit avoir besoin des traitements de texte, photocopie, initiation en informatique, Reliure, plastification et autres….
    Restons en contact pour plus d’information.

  7. Bravo et du courage les gars.

    Mamadou NDAO Technicien Supérieur en Informatique, Formateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.